jeudi 30 juin 2016

June favorite's


  Favoris du mois de juin


Quelles sont mes sept merveilles du mois ? Je vous livre les objets de mon cabinet de curiosité.

Dans la catégorie soin :

Je venais de quitter mon amie la pierre d'alun, inodore, peu efficace malgré tout le bien qu'on a pu m'en dire pour acheter un nouveau produit Nuxe. Je crois que cette marque va recevoir un Award 2016 car je l'adore et chaque mois je découvre et apprécie un nouveau produit de leur gamme. Celui-ci vient donc de la gamme « Bio Beauté ». Il est garanti sans alcool et sans sel d'aluminium.
La fraîcheur 24h n'a pas encore été mise à l'épreuve car sauf cas de force majeure, je ne reste pas éveillée plus de 18h. C'est un déodorant bille de 50 ml, et il faut compter 8,50 euros (prix moyen et variable selon les pharmacies)


Pour mon gala de danse, j'avais besoin d'une base protectrice pour le teint car malgré mes soins et mes crèmes hydratantes, ma peau avait décidé en juin de faire des siennes. J'ai alors entamé a base de teint Too faced, « Hangover » reçu en cadeau -pour un montant excédent les 40 euros d'achat sur Sephora fut un temps -arnaque land- et actuellement en vente en cliquant sur le lien suivant sur leur site avec d'autres produits Too faced et le tout en format miniature. Ce produit sent très bon la noix de coco et laisse un toucher lisse et doux sur la peau. Il s'agit d'une crème et non d'un effet gel comme j'en avais l'habitude avec la base de teint Beauty Success. Le « Total Obsessed Set » est en vente au prix de 11 euros et le produit Hangover seul, à 31 euros mais sur le site de Sephora il n'est pas fait mention d'un indication du format du contenant.


En regardant une vidéo makeup de Youmakefashion, j'ai remarqué qu'elle utilisait un spray fixateur de maquillage et anti- pollution de la marque Ren. Celui n'est hélas vendu qu'au Bon marché et j'étais seulement à Monoprix sur le moment. La pharmacienne m'a alors conseillé le spray « Hydrabio » de Bioderma. En plus d'être anti-pollution, anti-Uv (SPF 30), Anti relou, il fixe aussi le maquillage. Je ne suis pas déçue. J'ai fait le test du même maquillage avec et sans produit. J'ai remarqué que je brillais moins et que mon makeup tenait bien mieux – non pas que je mette autant de couches qu'un bébé cadum-. Pour un flacon de cette eau de soin de 50 ml comptez près de 8 euros.


Dans la catégorie Make-up :

Quel coup de cœur makeup ici. La palette « Glam » de l'Oréal Paris me faisait de l'oeil depuis plus d'un mois. Il faut dire que la marque avait relayé à grand coup de photographies Instagram et de snaps sa nouveauté et bibi est tombée dans le panneau. Elle est tellement jolie. Je l'ai eu à -30 % chez Monoprix à l'occasion des Beauty Days fin mai, début juin. J'étais ravie. Les couleurs sont intenses et très punchy- pour ne pas dire flashy et multicolores-. Mention spéciale pour le vert et le violet sur la palette. Comptez 27,50 euros la palette hors promotion.


J'en ai profité pour ajouter le « Blush sculpt » de l'Oréal Paris, trio contouring blush pour être exact en teinte 201, rose tendre. Je m'en suis servie dans un premier temps pour mes deux galas de danse et la pigmentation est exceptionnelle. Le teint est frais, rosé et légèrement brillant sans virer à l'effet pailleté du réveillon. Je l'ai eu aussi à -30 % mais à défaut il faut débourser 17,50 euros pour ce produit qui existe en trois teintes : les autres étant Ambre et Beige Nude.



Pour finir le maquillage du visage ce serait tout de même étonnant de ne pas citer un rouge à lèvres. J'ai choisi de parler de deux produits en même temps. En effet, ils viennent tous deux de la Boutique Etam et c'est un peu le Step 1 et 2 des lèvres. Il s'agit du duo « Fantastic lips » et le « Porte baiser » Etam beauty. Le premier est un stick protecteur qui permet au rouge à lèvres de mieux tenir et ne pas filer dans les plis des lèvres. Le 2e est une laque à lèvres effet mat dont la vendeuse m'a soutenu l'efficacité de la tenue et en effet. La tenue est impressionnante. Je refuse la retouche du midi après manger. Si un RAL doit tenir ce sera avec mes habitudes alimentaires.Le Porte baiser a entièrement rempli sa mission. Comptez 7,90 euros le baume à lèvres et 10,90 euros la laque. Si vous êtes titulaires d'une carte de fidélité, souvenez-vous que vous bénécifiez systématique de -20 % sur vos achats beauté.



Je ne peux plus décemment avoir des favoris sans citer un vernis à ongles. C'est tout de même le premier type de produit que j'ai acheté en grande quantité. J'ai fait des repérages chez Saga, cette chaîne qui propose du maquillage de marque à prix cassé (fin de série, ancien packaging...) et je suis ressortie avec le vernis Essie « Peach Side Babe ». Ces vernis sont généralement à 11,50 euros chez Marionnaud ou Sephora et même Beauté privée. Celui-ci a été mieux pour 5,50 euros. Comme son nom l'indique, il est de couleur pêche, tout à fait la couleur que je recherche pour cet été.

Dans la catégorie Random:

La limonade « Ramune » à la fraise. Goûtée dans un restaurant japonais de Rouen, l'Hokkaido pour être exact, cette limonade m'a séduite par son physique – oui j'ai eu un rencard avec des bulles- et son goût. Le système d'ouverture est trop marrant. On appuie avec le bouchon pour faire tomber une petite bille qui ressemble à un glaçon mais n'en est pas un. Elle sert de bouchon de sécurité pour ne pas trop se servir brusquement je pense. Ramune est une marque de boisson gazeuse non alcoolisée au Japon et est une déformation phonétique du mot anglais « Lemonade » - Wiki est ton ami- . Comptez dans les deux euros l'achat de la bouteille qui est plus chère lorsque vous l'achetez au restaurant - nous payons le service ma chère...

Voilà pour mes favoris de juin. Ceux de juillet promettent d'être très ensoleillés. D'ici là la publication des articles continue pendant les vacances mais je vous souhaite de profiter pleinement des vôtres sans rester enfermés derrière un écran.

Partagez-nous vos favoris du moment dans les commentaires.

mardi 28 juin 2016

Let the sun shine in...ou prendre le soleil en beauté

Comme l'été vient d'arriver, j'aimerai le saluer... en écrivant un article spécialement dédié au soleil – et aux Poppies mon groupe préféré .


Dans un premier temps, j'aimerais répertorier les types de produits solaires qui peuvent convenir à certain (e) s d'entre nous mais pas tou (te)s. Par la même occasion, il convient de revenir sur les infos et intox concernant les indices de protection. Le SPF est inscrit de plus en plus sur les flacons vendus aujourd'hui. Peut-on vraiment s'y fier ? Quel indice est le plus adapté, en fonction de quel type de peau ? Étant une adepte du soleil je ne vous dirai pas comme ma dermatologue de garder la peau blanche car cela était très à la mode au temps de Louis XIV -sauf qu'on y est plus et que chacun fait fait fait...ce qu'il lui plaît plaît plaît...

Pour préparer votre peau au soleil, j'espère vous donner des conseils éclairants comme le soleil mais pas sponsorisés.

Et si, par malheur, comme Richard Cocciante vous avez « attrapé un coup de soleil » je vais vous donner ici quelques astuces -vieilles parfois comme le monde- pour passer le cap de l'écrevisse qui se tord de douleur.

Tout d'abord, les produits solaires. On ne peut pas dire que l'offre soit insuffisante. Il y en a pour tous les goûts, de toutes les textures, des odeurs plus ou moins travaillées, des indices variés.

Les activateurs de bronzage :

Il en existe de différentes sortes :
- Parmi les huiles il y a les activateurs de bronzage. J'ai récemment investi dans un spray à appliquer sur la peau une semaine avant l'exposition. Il s'agit du produit Solaire peau parfaite, d'Yves Rocher. Je teste actuellement son efficacité.

- Les graisses : J'ai essayé ce type de produit en ayant conscience que le produit ne contenait aucune protection mais j'ai remarqué que ma peau a développé une petite série de boutons de chaleur qui ne sont pas là d'habitude, j'ai donc immédiatement cessé son utilisation. En fait c'est un activateur de bronzage mais pas une protection solaire en soit. La marque de référence qui revient est celle de « Soleil des îles »

Les protections solaires :

Il faut d'abord des informations sur les indices - pour vous, s'affichent en bas de l'écran comme Questions pour un champion- . Le SPF (Sun Protection Factor) est une mesure du niveau de protection contre les UVB. Les protections solaires sont regroupées en 4 niveaux de SPF : Faible (de 6 à 10), Moyenne (de 15 à 25), Haute (de 30 à 50) et Très Haute (50+)
« Chaque indice solaire correspond à un pourcentage d’UVB bloqués. Exemple : un SPF 20 boque environ 92% des UVB alors qu’un SPF 30 en bloque environ 95%. Si l’écart entre le pourcentage d’UV bloqués par les indices n’est pas énorme, la protection est réellement plus efficace. On recommande ainsi aux peaux claires d’opter pour une protection très haute. En dessous d’un indice 30, les solaires sont réservés aux personnes ayant la peau très mate ou aux soins de jour que l’on utilise tout au long de l’année ». [source ELLE.fr]

En lisant cet article, j'ai par ailleurs appris comme vous ici sans doute, qu'il n'existe plus « d'écran total » car ce serait de la publicité mensongère. Les indices les plus élevés sont regroupés sous la catégorie 50+ car il est impossible de protéger à 100 % des rayons ultraviolets du soleil.

Les huiles :
Parfois au Monoi ou non parfumées, elles sont aujourd'hui de plus en plus associées à un indice de protection. Je n'aime pas du tout l'aspect car toutes celles que j'ai utilisées laissaient un fini gras sur la peau.

Les crèmes :
En flacon pompe, ou tube classique, de nombreuses marques dans le commerce en proposent : Nivéa, l'Oreal, Garnier, Lovéa... et en pharmacie : Nuxe, Avène, Bioderma, des marques de cosmétiques comme Yves Rocher. Je vous avoue bien choisir ma crème car certaines sont trop épaisses et parfois ont un effet boulocheux plutôt désagréable sur la peau. Je papillonne sans être attachée au prix. Le tout est que ce produit soit de qualité car il se périme vite -1 an-.




Les brumes :

C'est le type de produit solaire qui fait le plus parler de lui depuis un an comme les crèmes en format voyage à glisser dans le sac. Tout est prétexte à avoir un geste quotidien contre les rayons du soleil.
Cela ne semble pas garantir une couverture de l'épiderme à 100 % pour la simple et bonne raison que le produit s'évapore en partie loin de la peau et qu'il faut passer un bon moment à détailler notre carapace pour n'oublier aucun cm2 de chair.

Les sprays protecteurs pour cheveux :

Ces derniers sont aussi agressés par le soleil et vous avez sans doute souvent cet effet paille quand vos cheveux ont affronté le soleil, le sable et le sel de la mer. Il faut donc les ménager et appliquer des protecteurs de chaleur qui vont aussi éviter à votre couleur de ternir.

Quel que soit votre choix, n'oubliez pas de renouveler son application toutes les deux heures minimum et vous protéger les yeux avec des lunettes et le cuir chevelu avec un chapeau ou une casquette. [Ne vous sentez pas obligés de répondre « Oui Maman »]

Se préparer au soleil :

Vous le savez déjà, sans parfois l'admettre, et moi non plus que le soleil est déconseillé pour les peaux très claires. Pourtant, tel Icare et son père Dédale, nous sommes irrésistiblement attirés par cet astre rayonnant. Alors comment s'y préparer au mieux, même si les éléments sont contre nous ?

- Les séance d' UV ou la phase de préparation ou grillade -deux écoles s'affrontent avec acharnement- ne sont pas convaincantes pour tout le monde. On y voit donc un bon moyen d'avoir des couleurs en avance au bout de dix séances ou un préparateur accéléré du cancer de la peau.
J'ai essayé une dizaine de fois, sans parvenir à bronzer autant qu'une adepte chevronnée et à part ressentir cette chaleur dans la cabine, je n'y ai pas trouvé mon compte. En fait à dire vrai, depuis que j'ai vu un épisode de série policière au cours de laquelle la victime principale meurt dans sa cabine d'UV cramée, cela m'a laissé un goût amer.

- Les compléments alimentaires : les capsules type Oenobiol. A raison d'une prise un mois avant l'exposition au soleil ces produits permettent à la peau d'être mieux préparée selon certains dermatologues, d'éviter d'éventuelles réactions allergiques et surtout de préserver le bronzage. J'ai l'intention de tenter ma chance avec des capsules cette année afin de conserver le peu de couleur que je peux obtenir.


Dans notre alimentation quotidienne, des aliments peuvent contribuer à une pigmentation colorée de notre peau comme la consommation de fruits tels que l'abricot, la nectarine ou la pêche ainsi que le légume potager, riche en carotène qui rend parfois aimable...-suspens insoutenable- la carotte bien sûr.

- L'hydratation : un petit coup de brumisateur et un grand verre d'eau toutes les heures n'ont jamais fait de mal à personne. Je rappelle ici pour ceux qui suivraient ce conseil déjà au bord de mer, que boire la tasse, n'est pas une solution. [humour salé]
Il n'est pas scientifiquement prouvé que boire un litre et demi d'eau par jour soit une nécessité. En effet, je pense qu'il s'agit ni plus ni moins d'un lobby des grands groupes distributeurs d'eau minérale mais boire de l'eau permet d'éviter le coup de soleil.
- A vos montres, prêts bronzez : L'heure d'exposition est aussi très importante. Évitez de vous exposer entre 12h et 16h lorsque les rayons UVA sont les plus forts. En effet, les rayons UVA pénètrent en profondeur dans la peau et endommagent le collagène et les cellules du derme (couche inférieure de la peau). Les rayons UVB sont des rayons plus courts et plus puissants qui touchent l'épiderme. Si nous sommes protégés, nous pouvons bronzer, sinon c'est le coup de soleil assuré.

Le coup de soleil :

Je sais pas comment faut que je me rappelle – je me suis endormie au soleil -je dors plus la nuit -et pour cause.
Vous aviez ou non pris toutes les précautions présentées plus haut et rien n'y fait, vous avez la bonne vilaine marque - au fer – rouge. Elle a le don de marquer là où l'on aime le moins (le haut de cuisse, le bas du dos, le cou, le dessous des cuisses à l'intersection avec le mollet, sous les bras)

- Option 1 : le torchon mouillé à l'eau froide -ou l'art d'avoir un assistant qui renouvelle le linge dès qu'il est devenu chaud et qui cuisine sur votre dos (c'est le cas de le dire) un petit barbecue.

- Option 2 : la plus sage sans doute, l'application d'une crème ou d'un gel apaisant pour les brûlures cutanées – type Biafine, Osmo Soft des laboratoires Cooper.... Cette crème est alors à appliquer deux à trois fois par jour jusqu'à ce que les brûlures disparaissent.

Il est faux de croire que prendre un coup de soleil permet à la peau de bronzer ensuite, car elle va en fait peler beaucoup plus vite.

Pour apaiser ma peau j'utilise aussi cette brume


Voilà pour cet article sur la beauté au soleil. J'espère qu'il vous a plu. Si vous avez d'autres suggestions pour mieux aborder le soleil, n'hésitez pas à les partager en commentaires.

dimanche 12 juin 2016

J'ai participé au Get Beauty...

Il y a deux semaines je me suis rendue au Parc Floral à l'occasion du 1er Get Beauty - à l'image du BeautyCon aux Etats -Unis. J'avais acheté ma place dès l'ouverture de la billetterie en avril, toute contente de rencontrer la poignée de Youtubeuses qui m'intéressaient : Audrey MarshmaloO, Cécile Anna de la chaîne Nailartiseasy, Allison d'Ally Fantaisies, Shay et Dioz de Theworldofsisters et Laura de la chaîne Lodoesmakeup.

Je prends donc mes cliques, mes claques et surtout un billet de train pour rejoindre Vincennes. Le cadre avait le mérite d'être magnifique. C'est la première fois que je voyais de près le château de Vincennes.

Guidés, ou plutôt orientés comme des moutons vers la patûre, -c'est la sensation que j'ai ressenti- je suis arrivée au bout d'une file déjà bien engagée. 10H30 passée, cela faisait déjà une heure que l'évènement avait débuté- heureusement que j'avais pensé aux baskets.

Passé le contrôle de sécurité, j'obtiens un précieux bracelet en tissu, un petit papier à donner à l'accueil en échange d'un tote bag avec des surprises et c'est parti.

Et là c'est le drame. L'espace est immense, je suis désorientée. Je ne me sens pas à ma place. Je tente une approche vers le stand the Beautyst mais je me rends compte que l'on y vend que les produits -je passe donc mon chemin- . Je me tourne vers la grande scène et la voix de l'animateur me casse déjà les oreilles. Je constate avec déception qu'il faut faire la queue partout pour obtenir quelque chose « Une rencontre, une manucure, un sandwich, une photo... » tout est source d'attente.

Je patiente dans la file du nail bar et piétine. J'ai avancé de 10 cm en 15 minutes, je décide de quitter la file et me rendre vers le stand de rimmel. Je souhaite rencontre Cécile Anne. Je vois que la file est plus courte et surtout que nous pouvons nous faire maquiller et manucurer. Je patiente, je sympathise. Mes voisines de « galère » ? Deux mamans d'ados et adultes parties vadrouiller ailleurs. On cause boulot, projets de vie et le temps passe plus vite. Arrive mon tour pour la manucure. Je peux tester les nouveaux vernis Gel de la marque Rimmel. J'opte pour le Cockail passion : il tire sur la couleur pêche. Au top.

Le vernis dont on rêve toutes

Je vois la Nail artiste juste à côté, je saisis l'occasion pour demander un autographe. Elle est touchée, me remercie de la suivre sur les réseaux et s'en va. Je suis contente. Une chose de faite sur ma liste.
La manucure terminée, je dois patienter comme un Bouddha en prière et attend sur la file suivante pour un maquillage du visage par l'équipe Rimmel. Je retrouve mes comparses et me fait dépasser par Chris Marques assailli par les fans. Sur une photo de la page Instagram du Get Beauty on peut voir mon impassibilité face à ce qui se passe.Il faut laisser passer les jeunes filles qui coupent les files dans tous les sens. On repère les déplacements des Youtubeuses au cri des ados qui les pourchassent car c'est hélas mon ressenti.
Je retrouve mes comparses de tout à l'heure. En discutant de l'accueil, je me rends compte que mon tôte bag est incomplet : je n'ai pas le mascara et le vernis Rimmel, les produits Nocibé -Bref je me suis fait arnaquer. Je décide d'y retourner ultérieurement pour obtenir les petits cadeaux.


Mon tour vient au maquillage. Je découvre des produits Rimmel au top. La maquilleuse ne refait pas le teint pourtant il aurait fallu car la fatigue du train laisse paraître mes vilaines cernes.

Un des stands de maquillage

Je quitte le stand Rimmel vers 14h avec la ferme intention de déjeuner et dois botter en touche car les files d'attente dépassent l'entendement. Je poursuis mon chemin. Des stands ne retiennent pas du tout mon attention : le stand photo « Youtube », celui d'As you like Magazine... Je trouve cela surfait : « Cool j'y étais et j'ai pris une photo avec un morceau de carton et des lunettes en plastique ». La frustration vient sans doute aussi du fait que j'y suis allée seule, on s'amuse plus à deux déjà, c'est évident. Un distributeur à produits vendus chez Birchbox était assailli par des personnes qui le vidaient de ses derniers trésors (vernis Ciaté entre autres) comme des 40 voleurs.

image provenant de l'Instagram du Get beauty

Je me rends compte que Dioz et Shay sont en séance Meet up et que l'attente est très courte. Je n'hésite pas une seconde et prend plaisir à échanger avec elles.


Je poursuis mon bonhomme de chemin et mes yeux s'arrêtent sur le stand Panasonic Beauté. Nyx à côté accuse une file d'attente immense. On leur a reproché d'ailleurs de ne pas pouvoir acheter de produit sans attendre pour une dédicace ou une photo avec Léa de la chaîne Jenesuispasjolie ou Sanaa de la chaîne Sananas.

Panasonic Beauty est un stand qui aurait mérité d'avoir plus de place. On teste un Sauna facial ionique ou une manucure avec le kit adapté. Ayant déjà obtenu ma manucure gel Rimmel, j'opte pour ce bain de vapeur. C'est le plus chouette moment que j'ai pu passer sur place. Il s'agit de démaquiller en douceur avec la vapeur d'eau minérale pendant une dizaine de minutes pour ouvrir les pores de la peau. La personne qui m'a accueillie sur ce stand m'a ensuite appliqué une crème hydratante avant de procéder au maquillage du teint. Il était prévu que la prestation s'arrête là. J'ai alors fait mes yeux de biche et réussi à me faire maquiller les yeux. Il fallait marquer le coup car entre temps, Ally Fantaisies venait de s'installer sur le stand pour des photos avec des abonnées. J'ai réussi à en faire partie et j'étais très contente.


Je trouve que ces échanges sont plutôt courts mais c'est mieux que rien. Sur le point de partir, je vois LOdoesmakeup et après deux trois mots courtois et une photo souvenir, je me décide à quitter les lieux. Il est 16h.


Je suis plutôt déçue de cette journée car je m'attendais à être plus chouchoutée spontanément. Il fallait systématiquement faire la queue. J'ai pu faire globalement ce que je voulais mais je trouve que je suis mieux organisée quand je pars en vacances ou que je vais à Disneyland. On sait comment faire si l'attente est longue. L'hystérie collective n'est pas dans mes délires non plus. J'avais l'impression d'être dans une cour de collège puissance 10 mille. C'était à faire, je suis contente de ce que j'y ai fait, mais honnêtement et malgré le bon travail des organisateurs, je n'y retournerai pas.

Voici le contenu de mon tote bag après mon retour à l'accueil pour récupérer le véritable contenu.