mercredi 30 août 2017

Wedding Planning

Par le biais de cet article, je souhaitais pouvoir partager le cheminement de notre préparation au mariage. J'espère que celui-ci permettra à ceux en plein préparatif de trouver des réponses à leurs questions. Pour chaque prestataire évoqué, je vous mettrais en lien le site internet correspondant s'il y en a un.

Nous avons effectivement préparé ce mariage avec beaucoup d'avance. Fiancés depuis 2011, la vie, ses soucis professionnels, nous ont fait reculer encore et encore l'échéance avant de se dire en septembre 2015 que OUI dans deux ans nous pourrions nous marier.

Le budget

Pourquoi deux ans? Tout est parti du souhait de financer "comme des grands" sans aide parentale -fierté mal placée sans doute- un beau mariage avec autant d'invités que nous le voulions. Nous avions déterminé pour cela un budget et voulions nous y tenir. Il était programmé pour être de 13200 euros - à raison de 300 euros chacun par mois hors mois de novembre qui est celui de la pénible taxe d'habitation.

Quel thème ?

La deuxième chose importante pour s'orienter c'était de se mettre d'accord sur le thème. Nous avons choisi le style médiéval / champêtre. Je développerai dans un prochain article pour mes idées déco. Sachez que Pinterest a été mon meilleur ami pendant plusieurs mois. -Merci à Pauline qui je l'espère se reconnaîtra.-


 Le choix du lieu de réception

Le lieu avait son importance pour son cachet et nous n'étions pas les seuls à vouloir nous marier dans une auberge ou une grange. S'y prendre deux ans à l'avance n'est pas trop anticiper. Nous avons établi un périmètre - de sécurité- autour de notre commune de résidence, aussi à équidistance pour les habitations de nos proches, à une heure de route environ.
Entre des auberges, des granges, les manoirs ou des salles de réception en annexe de château, nous avons visité pas moins de huit lieux de réception après avoir essuyé quelques déceptions par téléphone.

Chaque lieu avait ses qualités et ses défauts. Trois d'entre eux ont retenu notre attention mais c'est le prix qui nous a fait abandonner. Pas moins de 3100 à 4200 euros en weekend de pleine saison. C'était hors budget pour nous parfois même pour juste le samedi! Nous savions que nous allions devoir dépenser beaucoup d'argent pour le traiteur car nous estimions nos invités au nombre de 90.

En novembre 2015, nous n'avons rien lâché, il était hors de question que nous nous rabattions sur une salle des fêtes car il aurait fallu tout miser sur la décoration à acheter -donc pas forcément plus d'économie.

Dernier coup de poker -après une dernière recherche web- je suis tombée sur une grange gérée par la commune de Grand Quevilly. -La Grange du Grand Aulnay- Un énième effet "montagne russe", en appelant la mairie j'apprends que les résidents sont prioritaires et que cette salle est très prisée. Une seule date est disponible en été 2017, le 5 août mais nous ne pourrons la réserver que deux mois avant en tant qu'extérieurs.
Je m'en souviens encore comme si c'était hier -nous étions au restaurant, je me suis tournée vers le restaurateur que nous connaissions bien- et du tac au tac je lui ai demandé s'il n'habitait pas cette commune par hasard. Et le hasard fait souvent bien les choses, par une amie interposée résident à GQ, nous avons pu bloquer cette date. La salle n'était pas à payer d'avance mais après la réception et sans caution pour un total de 1077 euros.





 Le 5 août 2017 était donc acté.

Qu'est ce qu'on mange?

Quatrième étape et non des moindres, le choix du traiteur. Courant nous avons pris contact avec plusieurs traiteurs, parfois sans réponse et nous en avons rencontré deux. Deux entretiens fructueux auprès du Clos de Lamberville et de Lecointe Traiteur. Le 1er était le traiteur de nos amis mariés en 2015, le second, celui de mon beau frère et ma belle soeur. Dans les deux cas, nous savions que nous allions bien manger. 
C'est la non réponse de l'un qui a permis à Lecointe Traiteur de devenir notre prestataire pour le repas.Pour se faire une idée de la réception, nous avons été convié à un repas test en novembre 2016. Il était gratuit pour les mariés.

Nous nous sommes vus à deux reprises et avons échangé de nombreux mails afin d'affiner le devis le plus possible. Au total, pour un jour -j avec cocktail pour 74 convives et un lendemain avec 55 personnes estimées en comptant les heures supplémentaires des serveurs jusqu'à 1 heure du matin, nous avons payé 7550 euros environ. De l'alcool non consommé a été remboursé et nous avons choisi le vin rouge auprès d'un ami caviste franchisé - Bibovino- pour un montant de 230 euros pour l'équivalent de 11 bib de 3 litres.



Le petit oiseau va sortir...

Afin de ne pas revivre le mariage photographié par Jean Marie Bigard, j'ai souhaité faire appel à des photographes sérieux et toujours par l'intermédiaire du bouche à oreille.
Jonathan Varin Photographie avait immortalisé le mariage de nos amis avec beaucoup de professionnalisme et notre choix s'est porté sur lui sans chercher ailleurs. Ses exigences tarifaires étaient multipliées par trois- 1440 euros le reportage des préparatifs à l'ouverture du bal- mais peu importe, on le voulait. Seulement, nouvelle déconvenue, un impératif familial l'a fait décommander un an avant et il nous a immédiatement orienté vers une consœur que j'ai souhaité rencontrer pour voir son travail. Je suis allée jusqu'à Doudeville au delà d'Yvetot et du périmètre fixé pour rencontrer la jeune artiste. Le feeling est très bien passé. 
Par acquis de conscience, nous avons rencontré une autre photographe sur Rouen mais les prix exorbitants -2500 euros de mémoire- nous ont vite rebutés. On payait sans doute le local en centre-ville, les 10 ans de métier et le matériel hors de prix.

Pauline Petit, notre photographe exerce donc depuis moins longtemps mais fournit un travail de qualité, soucieuse du moindre détail. Elle propose même des cours de photographie. Elle m'a reçu modestement à son domicile en attendant l'ouverture à venir de son studio.
Pour 993 euros avec frais de déplacement nous avions le reportage souhaité avec des photos de couple un autre jour.

Je vous mets sa page web en lien juste ici


On va s'ambiancer

Dans le top 3 des prestataires à trouver le plus tôt possible, le DJ-animateur -ambianceur pour les djeun's est celui qu'il ne faut pas manquer. Par ce que laisser Tonton gérer les platines ou un pote -ça marche bien pour les anniversaires et les jours de l'an -testé et approuvé- mais cela n'est pas top au mariage car cela reste amateur et ensuite la personne invitée de base, ne profite pas.

Nous avons poursuivi sur la règle de deux - nous avons d'ailleurs essuyé des déconvenues avec certains prestataires car début août jusqu'à présent était une période peu sollicitée pour les mariages et donc ces derniers en profitaient pour prendre des congés.

Après deux rendez-vous, le professionnalisme de l'un m'a laissé pantoise et l'autre -suggéré par un confrère en congé et ne faisant plus que des mariages sur bouche à oreilles car il s'occupe plus largement de événementiel régional et national- a fait le reste. Il s'agit de Anim'evens. Pour un montant de 950 euros dont 240 euros d'acompte,nous avions de l'éclairage, une animation de repas et une animation dansante.


Et la cérémonie dans tout ça?


C'est le seul couac de notre préparation. Erreur stratégique, qui n'est pas grave pour ceux qui souhaitent un mariage civil uniquement. A ma demande, nous avons suivi la mairie par une cérémonie religieuse. C'est la paroisse avec laquelle je me suis entretenue en premier et non la mairie. ERREUR ! Un autre couple se mariait religieusement et se s'est manifesté avant nous pour l'église. Nous avons eu un horaire par défaut, 16h30 alors que la mairie célébrait son premier mariage à 14h et nous étions les suivants à 14h30

Cela a été un épisode rempli de contrariété -refus de faire venir tous les convives dès la mairie pour attendre 1h30 entre les deux cérémonies. Et s'il pleut? Même s'il fait beau comment s'occuper? Séances photo et après?

Il a fallu trancher, et je vous passe les détails -dont la tentative de corruption de la mairesse, si si mais éthique-, nous avons donc convié nos témoins, parents et parrain marraine à la mairie et le reste de la famille et les amis à l'église.
Il est vrai que la mairie est une formalité administrative rapide alors que l'église est plus romantique et symbolique à mes yeux. 

Pour déposer le dossier en mairie, il suffit remplir un dossier avec les informations personnelles, des documents complétés et signés par les témoins avec la copie de leur pièce d'identité, un extrait d'acte de naissance pour nous ainsi que notre justificatif de domicile. 

Ce soir je serai la plus belle pour aller danser...

 C'était un choix de mes parents, être à mes côtés pour choisir la robe de mes rêves. Il va sans dire que depuis plusieurs années, je savais quelle robe je voulais: un modèle bustier. J'avais repéré des modèles ici et là sur le net dans un dossier archivé. 
Maman m'a accompagné dans une première boutique de création ou chaque modèle présenté était retouché sur mesure. L'une d'entre elles m'a plu mais j'ai souhaité aller dans une autre boutique, ayant pignon sur rue: Pronuptia. Afin de faciliter mes recherches, j'ai présélectionné cinq modèles sur Internet. Nous avons pris rendez-vous en octobre 2016 et là tout a été très vite. Après tous les essayages, j'hésite entre deux modèles de la collection Mademoiselle Amour. Les voici:
Mlle Tamora
Mlle Etincelante

On m'a proposé d'y réfléchir et c'est à peine une semaine après que je suis revenue ressayer les deux et là, le choix a été très vite. Mlle Tamora -par amour du goût- car c'est comme cela que je l'ai choisie deviendrait ma robe de princesse. En mousseline, avec des petites perles qu'on voit à peine, un drapé élégant, pas de longue traîne -c'était moi en mieux-. Naturelle, soignée... bon ok j'en fais trop mais je vous assure que j'ai eu le coup de foudre. Maman avait les yeux humides -c'était un signe- ou alors la clim était trop forte- bon je n'y crois pas de trop e plein mois de novembre.

S'en sont suivies les séances que vous connaîtrez vous aussi: la commande à venir, la réception six mois plus tard avec la retouche sur vous. Et enfin une nouvelle rencontre avec ajustement définitif. En tout cinq rendez-vous pour ma part, de la 1ère rencontre à la remise officielle quatre jours avant le mariage.

Flower Power 

Un an avant de nous marier, je savais déjà que je voulais travailler avec ma fleuriste préférée. Fleurescence. La patronne, MMe Lefebvre, m'a demandé de lui envoyer mes idées florales piochées ici et là sur Pinterest. Je savais que je pourrais lui fournir les pots. En quelques échanges de vive voix et par mail, elle a établi un budget de 330 euros qu'elle n'a pas dépassé. Les fleurs sont restées champêtres sans avoir cueillies dans les champs -n'en déplaisent aux puristes-. C'était du champêtre raffiné - et toc-

Seul regret, j'ai accepté de partager le coût des fleurs de l'autel avec la mariée précédente mais celle ci n'a pas partagé l'achat du gypso pour fleurir les bancs. -parfois jouez là solo-

 Je détaillerai cette partie dans un article spécial décoration.

Le courrier du cœur

Un an avant le mariage nous avions envoyé des "Save the Date" afin de prévenir nos invités (surtout la famille pour être honnête et les témoins) que nous avions bloqué cette date. Beaucoup ont pensé que c'était le faire-part car nous avions déjà pris le temps de joliment présenter les choses.


 Les faire-part ont suivi en février 2017 avec l'horaire pour la cérémonie religieuse. Nous avions ajouté une demi-heure de battement afin de lancer le temps aux convives d'arriver et cela a été bénéfique pour saluer tout le monde.

Le faire-part médiéval ressemblait à ceci et était fermé d'un sceau que nous avions acheté chez Cultura avec nos initiales. Les invités ont adoré. Nous souhaitions par l'intermédiaire de La Poste faire des timbres personnalisés avec nos visages mais cela coûtait trop cher par rapport à l'achat d'une jolie collection de timbres. Pour rester dans le thème, nous avons opté pour les timbres des vitraux des églises et cathédrales célèbres.



Nous avons invité au total près de 90 personnes cocktail compris mais ce nombre est passé assez vite à 74 invités pour la simple et bonne raisons que notre mariage a eu lieu en plein été et beaucoup d'amis -copains ont bloqué leurs vacances à ce moment là. Ce sont surtout des personnes que nous avions invité au cocktail. Pour le repas, c'était plus délicat, il a fallu relancer des invités car le traiteur avait besoin 1 mois avant d'avoir un chiffrage assez précis.

A destination de nos invités les plus éloignés, nous avons ajouté dans les courriers une liste des hôtels les plus proches du lieu de réception. 

Les courriers du cœur nous ont coûté 109 euros (enveloppes, papier et timbres compris)


La préparation du mariage religieux
En février-mars 2017, nous avons repris contact avec l'église de façon à réaliser les trois temps de rencontres.
Mon conjoint n'étant pas croyant, même si pour ma part, je ne pratique plus, j'appréhendais les discours parfois moralisateurs que l'on peut entendre.
Nous avons pris contact avec un couple croyant qui prépare les fiancés -car c'est comme cela qu'ils nous appellent- au mariage religieux. J'ai apprécié ces deux soirées en semaine, très éclairantes et riches en relations humaines puisque nous préparions cela avec quatre autres couples.

Toutefois, nous ne découvrions pas vraiment les principes même de la vie à deux car cela faisait déjà 8 ans que nous partagions les nôtres.

Le plus difficile a été la messe un dimanche de février, au premier rang avec les autres fiancés, à chanter et prier la fête des lumières -Chandeleur ndrl-
C'est pourtant là que j'ai rencontré la guitariste qui allait jouer à notre mariage et que nous avons choisi l'évangile que nous souhaitions lors de la cérémonie.

"La maison construite sur un Roc et non sur le sable".

Le choix des textes n'a pas été facile car il ne fallait pas qu'ils soient trop marqués religieusement pour nous correspondre réellement. Ce qui a été fastidieux, c'est la mise en page du livret. J'y ai passé plusieurs soirées avant d'obtenir un rendu satisfaisant, surtout avec l'appui du livret de nos amis qui s'étaient mariés deux ans auparavant -oui oui ce sont eux nos maîtres à penser en fait: s'ils ne s'étaient pas mariés avant, je pense qu'on aurait bien galéré à dire vrai-...

Le livret était donc très épuré avec pour image de garde, une enluminure d'un mariage médiéval -of course-


 Pour le mariage religieux, sachez qu'un don à la paroisse est bienvenu. Il oscille souvent entre 100 et 200 euros.



Les achats déco
Tout au long des six mois qui ont précédé le mariage j'ai donc réfléchi -oui car c'était plutôt mon domaine d'action avec appui de Mr- à la mise en scène du lieu de réception. Je le détaillerai dans un article ultérieur. En dehors des fleurs, la décoration nous est revenue à près de 500 euros et encore mon chéri a dû freiner mes ardeurs. Nous avons acheté dans une boutique qui s'appelle Instemporel -un site marchand existe - et l'enseigne Top déco -toujours sur les bons conseils de mon amie la mariée.

L'animation de dernière minute

Parce que ce mariage devait être médiéval dans l'âme, nous avons fait appel trois mois avant à une compagnie de bénévoles -l'épée d'Aymeric- afin de rajouter une touche festive au cocktail. C'était une belle façon de permettre aux invités de se rapprocher et faire connaissance.
Nous avons répété avec la troupe: pour ma part des danses - aussi avec Mr- et de son côté il a travaillé un enchaînement de gestes avec une épée non factice. 
Nous avions une mise en scène à respecter : un bailli promettant sa fille au meilleur des chevaliers. Le jour J quelques détails nous ont été livré sur le moment et cette théâtralité était tellement jolie.
Pour nous faire accompagner de cette fine équipe, nous avons déboursé 400 euros.


On y va à pied sinon?

Sans pousser à venir par mes propres moyens dans ma citadine, j'envisageais une voiture moderne type Mini Cooper Beige à louer pour l'occasion. Mon père a insisté pour louer un véhicule plus raffiné -c'est le mot clé de l'article RAFFINE-. Nous avons début mai, regardé deux pages web de location de voitures anciennes et c'est une Jaguar Mk II qui a retenu mon attention sur le site Mariages en Anciennes.
Pour un montant de 595 euros sur un forfait de cinq heures. Le chauffeur était très gentil et prévenant.


Voilà, cet article très très très long est terminé. Je pense avoir fait le tour des préparatifs du mariage avec les différents prestataires.

Si vous pensez que j'ai omis certaines étapes n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaires. J'ai donc listé la salle, le traiteur, l'animation, la photo, le transport, l'aspect cérémoniel, la déco sans entrer dans le détail et tout ceci en vous indiquant à quels moments nous avons entrepris ces démarches.

J'espère que cela vous aura aidé dans un projet futur et pour mon entourage, j'espère que ces coulisses du mariage que vous avez aimé, vous ont intéressé aussi.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire