dimanche 12 juin 2016

J'ai participé au Get Beauty...

Il y a deux semaines je me suis rendue au Parc Floral à l'occasion du 1er Get Beauty - à l'image du BeautyCon aux Etats -Unis. J'avais acheté ma place dès l'ouverture de la billetterie en avril, toute contente de rencontrer la poignée de Youtubeuses qui m'intéressaient : Audrey MarshmaloO, Cécile Anna de la chaîne Nailartiseasy, Allison d'Ally Fantaisies, Shay et Dioz de Theworldofsisters et Laura de la chaîne Lodoesmakeup.

Je prends donc mes cliques, mes claques et surtout un billet de train pour rejoindre Vincennes. Le cadre avait le mérite d'être magnifique. C'est la première fois que je voyais de près le château de Vincennes.

Guidés, ou plutôt orientés comme des moutons vers la patûre, -c'est la sensation que j'ai ressenti- je suis arrivée au bout d'une file déjà bien engagée. 10H30 passée, cela faisait déjà une heure que l'évènement avait débuté- heureusement que j'avais pensé aux baskets.

Passé le contrôle de sécurité, j'obtiens un précieux bracelet en tissu, un petit papier à donner à l'accueil en échange d'un tote bag avec des surprises et c'est parti.

Et là c'est le drame. L'espace est immense, je suis désorientée. Je ne me sens pas à ma place. Je tente une approche vers le stand the Beautyst mais je me rends compte que l'on y vend que les produits -je passe donc mon chemin- . Je me tourne vers la grande scène et la voix de l'animateur me casse déjà les oreilles. Je constate avec déception qu'il faut faire la queue partout pour obtenir quelque chose « Une rencontre, une manucure, un sandwich, une photo... » tout est source d'attente.

Je patiente dans la file du nail bar et piétine. J'ai avancé de 10 cm en 15 minutes, je décide de quitter la file et me rendre vers le stand de rimmel. Je souhaite rencontre Cécile Anne. Je vois que la file est plus courte et surtout que nous pouvons nous faire maquiller et manucurer. Je patiente, je sympathise. Mes voisines de « galère » ? Deux mamans d'ados et adultes parties vadrouiller ailleurs. On cause boulot, projets de vie et le temps passe plus vite. Arrive mon tour pour la manucure. Je peux tester les nouveaux vernis Gel de la marque Rimmel. J'opte pour le Cockail passion : il tire sur la couleur pêche. Au top.

Le vernis dont on rêve toutes

Je vois la Nail artiste juste à côté, je saisis l'occasion pour demander un autographe. Elle est touchée, me remercie de la suivre sur les réseaux et s'en va. Je suis contente. Une chose de faite sur ma liste.
La manucure terminée, je dois patienter comme un Bouddha en prière et attend sur la file suivante pour un maquillage du visage par l'équipe Rimmel. Je retrouve mes comparses et me fait dépasser par Chris Marques assailli par les fans. Sur une photo de la page Instagram du Get Beauty on peut voir mon impassibilité face à ce qui se passe.Il faut laisser passer les jeunes filles qui coupent les files dans tous les sens. On repère les déplacements des Youtubeuses au cri des ados qui les pourchassent car c'est hélas mon ressenti.
Je retrouve mes comparses de tout à l'heure. En discutant de l'accueil, je me rends compte que mon tôte bag est incomplet : je n'ai pas le mascara et le vernis Rimmel, les produits Nocibé -Bref je me suis fait arnaquer. Je décide d'y retourner ultérieurement pour obtenir les petits cadeaux.


Mon tour vient au maquillage. Je découvre des produits Rimmel au top. La maquilleuse ne refait pas le teint pourtant il aurait fallu car la fatigue du train laisse paraître mes vilaines cernes.

Un des stands de maquillage

Je quitte le stand Rimmel vers 14h avec la ferme intention de déjeuner et dois botter en touche car les files d'attente dépassent l'entendement. Je poursuis mon chemin. Des stands ne retiennent pas du tout mon attention : le stand photo « Youtube », celui d'As you like Magazine... Je trouve cela surfait : « Cool j'y étais et j'ai pris une photo avec un morceau de carton et des lunettes en plastique ». La frustration vient sans doute aussi du fait que j'y suis allée seule, on s'amuse plus à deux déjà, c'est évident. Un distributeur à produits vendus chez Birchbox était assailli par des personnes qui le vidaient de ses derniers trésors (vernis Ciaté entre autres) comme des 40 voleurs.

image provenant de l'Instagram du Get beauty

Je me rends compte que Dioz et Shay sont en séance Meet up et que l'attente est très courte. Je n'hésite pas une seconde et prend plaisir à échanger avec elles.


Je poursuis mon bonhomme de chemin et mes yeux s'arrêtent sur le stand Panasonic Beauté. Nyx à côté accuse une file d'attente immense. On leur a reproché d'ailleurs de ne pas pouvoir acheter de produit sans attendre pour une dédicace ou une photo avec Léa de la chaîne Jenesuispasjolie ou Sanaa de la chaîne Sananas.

Panasonic Beauty est un stand qui aurait mérité d'avoir plus de place. On teste un Sauna facial ionique ou une manucure avec le kit adapté. Ayant déjà obtenu ma manucure gel Rimmel, j'opte pour ce bain de vapeur. C'est le plus chouette moment que j'ai pu passer sur place. Il s'agit de démaquiller en douceur avec la vapeur d'eau minérale pendant une dizaine de minutes pour ouvrir les pores de la peau. La personne qui m'a accueillie sur ce stand m'a ensuite appliqué une crème hydratante avant de procéder au maquillage du teint. Il était prévu que la prestation s'arrête là. J'ai alors fait mes yeux de biche et réussi à me faire maquiller les yeux. Il fallait marquer le coup car entre temps, Ally Fantaisies venait de s'installer sur le stand pour des photos avec des abonnées. J'ai réussi à en faire partie et j'étais très contente.


Je trouve que ces échanges sont plutôt courts mais c'est mieux que rien. Sur le point de partir, je vois LOdoesmakeup et après deux trois mots courtois et une photo souvenir, je me décide à quitter les lieux. Il est 16h.


Je suis plutôt déçue de cette journée car je m'attendais à être plus chouchoutée spontanément. Il fallait systématiquement faire la queue. J'ai pu faire globalement ce que je voulais mais je trouve que je suis mieux organisée quand je pars en vacances ou que je vais à Disneyland. On sait comment faire si l'attente est longue. L'hystérie collective n'est pas dans mes délires non plus. J'avais l'impression d'être dans une cour de collège puissance 10 mille. C'était à faire, je suis contente de ce que j'y ai fait, mais honnêtement et malgré le bon travail des organisateurs, je n'y retournerai pas.

Voici le contenu de mon tote bag après mon retour à l'accueil pour récupérer le véritable contenu.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire