samedi 30 janvier 2016

Vis ma vie de radin

Aujourd'hui je vous propose de vivre ma vie de radin qui ne met que des échantillons. 

Cet article est promis sans coupure pub et beaucoup de suspense.

Tout a commencé en octobre 2015. A l'occasion d'un départ au Portugal en voyageant léger, ma préparatrice en pharmacie m'a proposé quelques échantillons de shampoing afin de passer le check point sans laisser un flacon de plus de 50 ml dans la poubelle.
En rentrant, j'ai fait le point sur mes échantillons et là j'ai réalisé une chose. A chaque fois on me donne des échantillons, je les mets de côté et je les oublie.
Sauf que là, j'en étais à un vanity complet. Il était temps que je m'en serve.

Honnêtement, ceux de parfum, en sachet, je n'aime pas les mettre, je les mets de côté sans me résoudre à les jeter, j'ai le sentiment de gâcher.

J'ai donc entamé chaque jour un soin différent -sur une durée de 2 à 3 jours en fonction de la contenance- pendant un mois en rassemblant les crèmes de la même famille.

J'ai ainsi terminé des échantillons de crèmes que je possédais déjà -Yves Rocher soin matifiant de la gamme « Sebo Vegetal » – dont je vous ai déjà parlé dans un article.
Je vous passe les produits peu flatteurs que les vendeuses en cosmétique me donnent parfois : j'ai reçu quatre échantillons pour lisser les rides chez Yves Rocher – je les ai utilisé mais sans y attacher de l'importance, #jenesuispasunsharpei

J'ai toutefois découvert d'autres produits pharmaceutiques adaptés à mes besoins.
Tout d'abord chez Uriage, j'ai pu tester un flacon de 3ml « Hyseac Mat' » et dans la même gamme «  Hyseac K18 » : Deux crèmes pour affiner les pores de la peau et le bilan était plutôt positif car l'odeur n'était pas rebutante. L'un avait plus un effet crème, l'autre effet gel -dans l'ordre dans lequel je les ai cité-.


Ma peau ayant changé d'allégeance – je vous recommande la lecture de l'article du même nom- la préparatrice en pharmacie a glissé dans mes échantillons un soin de chez Biotherm « Aquasource » pour peau sèche avec la promesse d'une hydratation de 48h -n'exagérons rien, on se lave déjà au bout de 12 heures ou 24 h grand max donc impossible de vérifier à moins de se la jouer gros crado-.
Je suis agréablement surprise par la texture douce et l'odeur aussi parfumée proche des senteurs florales printanières. Le prix de la crème à l'achat est tout de même à penser à deux fois : Comptez 40 euros – je n'aime pas les pseudos centimes, donc j'arrondis à l'entier supérieur – 39,15 euros sur le site de la marque- pour un pot de 50 ml.


La bonne surprise est venue d'ailleurs : la marque Bio Beauté by Nuxe. Je crois que j'ai trouvé ma nouvelle maison beauté référence. Vous avez compris dans les articles précédents que j'ai commencé le flacon en 75 ml de la « Crème prodigieuse » de Nuxe. J'ai fait la connaissance avant elle des échantillons de Bio Beauté « Flash Perfection » un sérum embellisseur à l'extrait de pépins de poire anti-oxydants et « l'émulsion lissante hydratante 24h » aux cellules de clémentines.
Ce sont de véritables découvertes.

De savoir que la marque utilise de nombreuses composantes issues de l'agriculture biologique est un plus. Le mot « bio » est forcément accrocheur. Ce qui me rassure moins ce sont tous ces mots en anglais au dos du sachet ou du pot quand vous l'avez en grand format. Prenons un exemple : le « Benzyl Alcohol » : qu'est ce que c'est ? Un solvant, un conservateur. Pas très rassurant en première lecture.
D'ailleurs, si vous souhaitez un article « Sherlock Holmes regarde les étiquettes de cosmétique à la loupe » dites-le moi en commentaire.

Revenons donc à ces produits Bio beauté. Les odeurs fruitées certes protégées par des conservateurs sont au top. J'ai une préférence pour l'effet « clémentine » le matin -ça me permet de me rappeler que je dois me presser - #blaguedemerde.
J'ai d'ailleurs pu tester ces échantillons sur une semaine complète chacune grâce à plusieurs exemplaires.

Maintenant j'aimerais faire le point sur les atouts et contraintes d'utiliser des échantillons.

Ce sont des exemplaires que l'on peut emporter partout, ils nous permettent de nous faire un avis sur des produits avant de les acheter et ils surtout -pour la grosse radine que je suis - sont gratuits !

C'est le cas pour le gel nettoyant "Effaclar" du laboratoire La Roche Posay, qui a fait partie de mon vanity Vacances et qui est devenu mon produit quotidien car je l'ai acheté en grand format après avoir été convaincue par l'échantillon, en tube hyper hygiénique, de 15 ml.



Pourtant, des défauts sont à souligner : d'un point de vue pratique, ces échantillons sont souvent des sachets à déchirer, la crème doit très vite être utilisée, au contact de l'air libre, avec un emballage pas toujours facile à manipuler. Biotherm était le plus clean des quatre dont je vous ai parlé puisque c'est un mini tube de 5 ml. Puisque nous en avons en petite quantité d'ailleurs, le produit n'a pas le temps de prouver ses bienfaits sur notre peau. Un autre argument négatif vient se greffer à celui-ci : la peau change trop souvent d'échantillon, elle est donc malmenée et ce choix m'a été fatal puisque je pense qu'il a contribué à assécher le contour de mon nez et mon menton à l'issue de mon soin en institut.

Contrairement à ce que l'on peut entendre, il est nécessaire d'apporter une certaine stabilité à la peau. Si une crème vous convient, il ne faut pas en changer. Le précepte « La peau s'habitue à une crème, changez-en » n'est pas scientifiquement prouvé.  
Nous sommes des belles plantes et nous réagissons forcément au climat, aux soins que nous apportons à notre peau. -c'était la rubrique jardiland, pour plus de tutos plantes vertes, rendez-vous sur ma page facebook-.

Sur ces dernières notes d'humour, j'espère que mon analyse des échantillons et le retour que j'ai pu vous apporter, vous aura aidé.




1 commentaire: